SSH – Les commandes de bases

Vous avez un serveur dédié ou vous souhaitez louer un serveur dédié VPS mais vous ne savez pas du tout utiliser les commandes SSH. Voici un petit tutoriel pour comprendre les bases et surtout s’exercer sans danger.

Sous Windows pour vous connecter à un serveur sous Linux il est nécessaire d’avoir le logiciel Putty. Il se télécharge sur plusieurs sites Internet dont celui de EvxOnline dans la partie « Guide et tutoriels ». Sous Linux et Mac, vous n’avez rien besoin de télécharger, les systèmes intègrnte déjà un outil nommé la plupart du temps « Terminal ».


putty-1 terminal-1

Le principe est le même sur ces deux outils.

Sous Windows, pour vous connecter à votre serveur dédié dans la fenêtre de Putty, dans la partie « Host Name (or Ip Adress) », indiquez le nom de votre serveur dédié. Par exemple nsXX.evxonline.net. Cliquez ensuite sur « Open ».

Sous Mac ou Linux, tapez dans la fenêtre de terminal : ssh root@nsXX.evxonline.net. Tapez ensuite sur la touche entrée.

Les deux logiciels vous demandent alors le mot de passe du compte root pour la connexion. Ce mot de passe est indiqué dans le mail de livraison de votre serveur VPS. Lorsque vous allez taper le mot de passe, il ne s’affichera pas, c’est tout à fait normal.

Une fois le mot de passé entré et validé via la touche entrée de votre clavier, vous allez être connecté à la console de gestion de votre serveur.

  • La commande « top »

Cette commande vous permet d’observer en temps réél l’état de votre serveur. C’est un petit peu comme un gestionnaire des tâches sur Windows. Il vous donne un aperçu de tous les processus utilisant des ressources sur votre machine. Vous pouvez également y voir la mémoire vive disponible et utilisée mais également l’état d’utilisation des CPUs de votre machine.

top

 

Notre machine de test ne fait pas grand chose. Vous pouvez tout de même remarquer en haut à droite la valeur « Load average ». Il s’agit de la charge moyenne de votre machine. Ces valeurs vous donnent une très bonne indication sur l’état de charge de votre machine. Pour une machine ayant 4 CPsU, la première valeur ne doit pas dépassée 4.0. Sinon, cela veut dire que certains processus sont en attente de réponse ce qui veut dire qu’il y a trop de demandes par rapport à ce que peut traiter le serveur. Une charge faible est < 1.0.
Vous remarquerez 3 valeurs cote à cote. La première renseigne sur la charge moyenne à l’instant T, la seconde sur une moyenne de 5 minutes et la 3eme sur une moyenne de 15 minutes. Ainsi vous pouvez définir si il s’agit d’un pic de charge ou si la charge globale de la machine est constamment trop haute.

  • La commande « ls »

La commande « ls » est très pratique car elle permet de lister les fichiers ou dossiers de votre disque dur. Lorsque vous vous connectez avec le compte « root », vous êtes automatiquement placé dans un dossier « root ». Pour voir la racine de votre disque faites par exemple un « ls / »

/ correspond au point de montage du disque, donc à la racine. Il n’y a rien avant /. Un peu comme C:/ sous Windows.

lsEn bleu on voit donc les dossiers présents dans / à la racine du disque dur de votre serveur.

Si vous souhaitez avoir un affichage en liste, faites un « ls -l »

ls -l

 

Il est également possible d’afficher le contenu d’un autre dossier présent dans /. Par exemple « home » est présent dans /. Ce qui donne : « ls -l /home »

ls -l home

 

  • La commande « cd »

Cette commande est particulièrement intéressante car elle permet de vous déplacer dans l’arborescence du disque dur de votre serveur. Il ne suffit pas en effet de double cliquer. La souris est inutile (ou presque) en SSH. Par exemple si vous souhaitez aller dans le dossier « home » qui se trouve à la racine du disque dur, vous devez faire :

cd /home

cd homeOn remarque que le début de la ligne se transforme en « home » ce qui veut dire que nous sommes dans le dossier home. Pour en être sûr, vous pouvez utiliser la commande « pwd » qui vous affiche votre emplacement sur le disque dur de la machine.

pwd

 

Si vous avez un serveur fonctionnant avec DNPanel, les fichiers de vos sites Internet se trouvent dans le dossier : /var/www/vhosts/
Pour y aller faites donc un : « cd /var/www/vhosts/ ». Puis, faites un « ls » pour voir vos sites Internet.

Il est également important de connaitre la signification de « . » et « .. » sous linux. Le premier signifie l’emplacement ou vous êtes, ici même donc. Par exemple « cd . » vous déplace ou vous êtes déjà. Peut d’intérêt donc. Par contre le second vous déplace un cran en arrière. Si vous êtes donc dans /var/www/vhosts, la commande « cd .. » vous déplace dans « /var/www/ ». De même si vous voulez voir le contenu de /var/www en étant positionné dans /var/www/vhosts, vous pouvez faire « ls .. »

  • La commande « mv »

Cette commande permet de déplacer un fichier. Elle prend deux arguments. Le premier est le fichier ou dossier à déplacement, le second est l’emplacement de destination.

Par exemple vous avez le fichier « demo.txt » dans /home et vous souhaitez le mettre dans « / ». Placez vous dans /home via « cd /home » puis faites : « mv demo.txt / »

Vous pouvez aussi utiliser cette commande pour renommer un fichier. Par exemple je voudrai renommé demo.txt en « helloworld.txt », faites : « mv demo.txt helloworld.txt ».

Simple n’est ce pas ? Attention en déplaçant des dossiers à ne pas les déplacer n’importe ou. Certaines commandes peuvent casser l’architecture du disque dur.

  • La commande « cp »

Cette commande permet de copier un fichier. Prenons toujours notre exemple de demo.txt. Je voudrai le copier dans un nouveau fichier du nom de test.txt. Dans ce cas je fais : « cp demo.txt test.txt ».

Contrairement à la commande « mv », « cp » garde le fichier d’origine à sa place. Il ne le détruit pas, il le copie simplement.

  • La commande « mkdir »

Cette commande permet de créer un dossier. Elle s’utilise simplement: « mkdir mondossier ». Cela va créer le dossier « mondossier ».

Pour finir, il existe une commande qu’il ne faut jamais oublier car elle aide les utilisateurs novices comme expérimentés. Il s’agit de la commande « man »
Cette commande permet d’ouvrir le manuel d’aide sur toute commande existante dans linux.
Testez par exemple en faisant : « man mkdir »man mkdir

Utilisez les touches flèches haut et bas pour vous déplacer dans l’aide. Pour quitter l’aide appuyez sur la touche « q ». La commande man vous donne donc de nombreuses informations sur les options que vous pouvez utilisé sur l’ensemble des commandes. Elle est disponible en Anglais sur chaque système unix mais peut se trouver en Français sur Internet (Petite recherche Google).

 

Nous avons donc fait le tour des commandes qui me semble les plus importantes pour débuter en Unix. Sachez que nous proposons des formations d’une heure pour mieux comprendre le fonctionnement des commandes SSH.

A bientôt !

 

 

2 réflexions au sujet de « SSH – Les commandes de bases »

  1. Un très bon article. Ma première fois de me connecter en ssh. J’ai tester Putty, mais très compliqué pour moi, ainsi j’ai télécharger Btwise en suivant les consigne, je trouve qu’il est mieu pour les n… comme moi. J’arrive à acceder à tous les sites du serveur, à uploader facilement les fichiers lourds, bien fait contrairement à filezilla.
    merci pour les commandes publiées
    Un fichier ou doc spécialement pour les commandes de ssh sera le bienvenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *